MIXTURE RISING

14 août 2015 - hitsukun

Sayonara Bookoff

Hier, je suis allé pour la dernière fois faire un tour à Bookoff Opéra à Paris. En effet, j’ai appris il y a deux mois que la boutique arrêtait le rachat en prévision d’une fermeture à la rentrée (cela ne concerne que le Bookoff Opéra, pas celui Quatre Septembre et ses produits français). Avec cette dernière visite (fructueuse quand même), j’ai pu constater que c’est bel et bien fini : locaux à moitié vidés, rayons réduits, CD à 1€. Pour moi, c’est la fin de toute une époque.

Magasin unique en France (voir en Europe, le site officiel indiquant leur présence hors Japon seulement en France et aux Etats-Unis), c’était surtout la seule des trois boutiques à proposer des produits japonais importés : musique, magazines, mangas, DVD, livres, artbooks, photobooks… Et le plus important pour moi, les CD d’occasion.

En effet, on pouvait trouver un rayon avec les nouveautés et trucs populaires (à prix élevés) mais aussi un autre à 2€ avec beaucoup d’albums et singles de toutes les époques et tous les genres musicaux, stock régulièrement mis à jour. Je n’ai jamais su définir réellement leurs critères pour établir les prix, c’était très variables et il n’était pas rare de trouver le même CD repéré à 10€ en tout aussi bon état dans le rayon à 2€. D’ailleurs, ce rayon était suffisamment vaste pour que j’y passe plusieurs heures.

C’est donc grâce à cette enseigne que j’ai pu établir ma cédéthèque en achetant des groupes que je ne connaissais que de nom, en complétant les discographies de ceux que j’adore, en trouvant des albums pourtant épuisés sur CDJapan et HMV… C’était déjà assez difficile de dénicher sur le net des .mp3 / .rar de certains groupes alternatif des années 90/2000 puis c’est devenu quasi impossible depuis la fermeture de Megaupload (utilisé comme stockage par le plus gros site de piratage de musique japonaise ainsi que les blogs et les forums de rotation), mais les rayons de Bookoff étaient une véritable mine d’or.

C’est ainsi que j’ai pu finir la discographie de Dragon Ash, YAMAARASHI, SBK, B-DASH, KICK THE CAN CREW, Hi-STANDARD, ketsumeishi, Def Tech… Et découvrir des groupes cultes comme GARLIC BOYS, nunchaku, COCOBAT, POTSHOT…

Je vais devoir changer mes habitudes pour certains groupes. Par exemple je n’osais jamais commander sur ma boutique online habituelle des groupes trop anciens.

J’en fait peut être un peu trop, mais il y avait aussi ce plaisir de fouiller ces rayons et de partir à la chasse au trésor, à la galette que je voulais depuis longtemps, aux artistes que je n’avais jamais réussi à mettre une oreille dessus…

 

Voila. Je suis content de tout ce que j’ai pu trouver là bas. Je suis content de mon dernier saut chez eux. Merci pour toutes ces années Bookoff Opéra.

#MixtureRising

Musique / Tranche de vie

Commentaires

  • Robot-M dit :

    C’est triste… :(
    Il y avait aussi des trucs intéressants en mangas pour vraiment rien. Je n’ai finalement acheté qu’un seul CD là-bas, mais j’allais tout le temps y faire un tour. Si j’avais su, j’en aurais plus profité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *