MIXTURE RISING

11 septembre 2014 - hitsukun

Red eyes sword – Akame ga Kill ! tome 1

« Dans un monde peuplé de créatures étranges et dangereuses, Tatsumi est un jeune garçon de la campagne en quête de rêve et d’aventure. Il se rend finalement à la capitale dans le but de s’engager dans l’armée impériale pour faire fortune et sauver son village rongé par la pauvreté. Mais confronté à la réalité de la ville et à sa corruption, Tatsumi va très vite perdre ses illusions. En dépit de toute attente, sa rencontre avec la troupe de tueurs du Night Raid va changer le cours de son destin… Son nouveau but : devenir un assassin pour débarrasser la capitale des infâmes crapules qui corrompent le pays entier ! »

 

Red Eyes Sword, plus connu sous le nom d’Akame ga Kill chez les lecteurs de scans, est le nouveau shonen très attendu des éditions Kurokawa. Dix volumes et un récent anime sont déjà disponibles au Japon. Le scénario est signé Takahiro et les dessins Tetsuya Tashiro.

 

Attiré par la hype, j’ai évidemment cédé. Et pour le moment, je dois dire que je suis encore en attente du décollage. La lecture est très agréable, mais rien de bien original.

Vendu par les communautés avec des arguments comme « c’est un shonen sans les caractéristiques du shonen » ou « tout le monde meurt d’un instant à l’autre« , j’avoue ne pas encore avoir retrouvé ces points.

C’est efficace et bien écrit, le chara-design est agréable, mais toutes les recettes d’un shonen classique sont bien là : un univers heroic fantasy à la japonaise, une galerie d’anti-héros qui ont finalement un grand coeur (ils assassinent les très méchants), répondant aux stéréotypes actuels (le héros courageux aux idéaux nobles, l’épéiste taciturne, la lolita pimbêche, le grand costaud, la bimbo exubérante aux gros seins, etc.); des missions, un armement et un bestiaire (légèrement abordé) comme dans les jeux japonais à la Monster Hunter…

D’ailleurs, le scénariste travaille avant tout dans les jeux vidéo, ceci explique sans doute ces influences.

 

En conclusion, c’est une petite déception, mais qui ne suffit pas à faire tomber la hype chez moi. J’attends quand même la suite pour avoir un avis définitif. Si je n’avais pas les petits indices lâchés par les lecteurs de scans, je classerais ce nouveau manga comme un shonen anecdotique. Mais je fais confiance, mon opinion changera à coup sûr.

#MixtureRising
Share

Manga Red Eyes Sword /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *